Accueil>Articles>L’école secondaire de la Rive s’engage pour l’environnement

L’école secondaire de la Rive s’engage pour l’environnement

Publié le 22 novembre 2019

Le comité vert de l’école secondaire de la Rive s’est mobilisé, durant l’heure du dîner, afin d’organiser un événement entourant la signature du Pacte des écoles par Pierre Heynemand Jr., directeur d’établissement, Daniel Auclair, directeur adjoint, ainsi que plusieurs dizaines de jeunes de l’école sensibles à la cause environnementale.

Mis en place au printemps dernier, le comité vert s’est mobilisé lors de rassemblement prônant l’action face aux changements climatiques et s’est impliqué dans un projet de verdissement et d’aménagement extérieur sur le terrain de l’école. « L’objectif du comité est de conscientiser les élèves et le personnel de l’école face à l’environnement afin qu’ils développent des habitudes de vie respectueuses de l’environnement », mentionne fièrement Amanda Fravica, 16 ans, membre du comité vert. Cette année, le comité s’est rassemblé tôt pour planifier les actions 2019-2020. Plusieurs suggestions ont été effectuées et la signature du Pacte des écoles a été retenue.

 « Un virage écoresponsable pour notre école favorisera la prise de conscience de l’ensemble de nos élèves, de leur famille et je l’espère de toute la communauté face à l’environnement », mentionne Pierre Heynemand Jr.

Durant un discours éloquent, Marianne Tremblay, étudiante ayant participé à la fondation du comité vert, dit : « Il y a un mois, le gouvernement du Québec a déclaré l’urgence climatique. De plus en plus, nous sommes témoins des effets des changements climatiques et personne ne peut feigner l’ignorance. » Elle renchérit : « il n’est pas trop tard pour changer les choses et chaque geste compte. (…) C’est de notre futur dont il est question et pour cela nous allons agir, ici à l’école, dès maintenant! (…) Aujourd’hui, notre école fait son premier pas pour un virage vert », partage cette jeune environnementaliste prometteuse.

Parmi les autres actions choisies pour l’année, le comité vert envisage l’apiculture urbaine, l’abolition du plastique et une meilleure gestion des déchets à l’école par l’amélioration du recyclage et du compost. De plus, l’école débutera sous peu le processus d’adhésion au mouvement des Établissements Verts Bruntland (EVB), qui vise à penser globalement et agir localement pour favoriser un avenir viable. Cela concrétisera les actions encourues par le comité vert, soit poser des gestes concrets et continus susceptibles de contribuer à la construction d’un monde écologique, pacifique, solidaire et démocratique.

Le comité vert de l’école secondaire de la Rive est composé de six jeunes : Elena Rho, Gabrielle Saint-André, Élodie Bussières, Amanda Fravica, Marianne Tremblay et Jasmine Richard.

Un Pacte vers des écoles plus écoresponsables

Le Pacte de l’école québécoise est une initiative d’acteurs du monde de l’éducation, accompagnés d’élèves, qui estiment qu’il est primordial que les institutions d’enseignement soient cohérentes avec les défis d’aujourd’hui et qu’elles passent de la parole aux actes en agissant rapidement et concrètement contre les changements climatiques, tout en favorisant l’avènement d’une école écoresponsable.

Le Pacte de l’école québécoise s’adresse aux décideurs et aux dirigeants du réseau éducatif ainsi qu’aux gestionnaires qui oeuvrent dans les institutions d’enseignement publiques et privées, du primaire à l’université. Cette initiative s’inspire du Pacte pour la transition lancée en novembre 2018, qui engage les citoyennes et les citoyens du Québec à réduire leur empreinte écologique tout en exigeant des gouvernements des actions politiques à la hauteur du défi que représente la crise actuelle. Le Pacte de l’école québécoise s’inspire aussi du Guide sur l’action climat destiné aux établissements scolaires II produit par l’UNESCO en 2017.

Source : 
Geneviève Lange, AVSEC
École secondaire de la Rive